A la croisée des chemins

Le blog de notre tour du monde et de notre vie en Guyane

FAQ

Petit tour d’horizon:

Comment concilier voyage et travail?

En fonction du marché du travail de votre métier, vous pouvez envisager de démissionner tout simplement. Dans notre cas, il était indispensable qu’au moins l’un d’entre nous puisse conserver son emploi au retour en France. En fonction de la taille de votre entreprise et de votre ancienneté, vous avez le droit à un congé sabbatique d’au moins 6 mois. Dans la fonction publique, il est possible de demander l’équivalent (appelé la la disponibilité pour convenance personnelle), mais cela n’est pas de droit.

Au lieu de démission, essayez de négocier une rupture conventionnelle de contrat de travail, plus simple et rapide qu’un licenciement et aussi protecteur (indemnité de départ et droits à l’assurance chômage). Après votre inscription à pôle emploi, vous pouvez suspendre vos droits en déclarant n’être plus à la recherche d’un emploi et (on l’espère) pouvoir bénéficier de l’assurance-chômage à votre retour.

Que faire de son appartement?

Dans notre cas, en tant que locataire, nous avons rompu notre bail de location, mais la sous-location peut-être envisagée si le propriétaire est d’accord.

Après analyse financière, il s’avère plus rentable de déménager ses affaires plutôt que louer un espace de stockage sur place (loyer et assurance-vol).

D’une part, nous avons eu de la chance de pouvoir stocker nos affaires dans la famille pendant un an (voir plus…). D’autre part, n’étant pas encore trop équipé, nous n’avons pas eu besoin de faire appel à des déménageurs!

Pour s’assurer du volume du camion à louer, vous pouvez faire faire un devis auprès d’une société de déménagement. Pensez à vérifier les tarifs de location entre votre lieu de départ et votre lieu d’arrivée, Pour notre part, le prix variait du simple au double!

Faut-il informer les administrations de son départ?

Le mieux est de conserver une adresse postale en France (ami ou famille) et d’informer les principales administrations de votre changement d’adresse. Avec le développement de la e-administration, vous pouvez le faire facilement sur internet (aller sur www.service-public.fr).

En priorité : informer votre centre des finances publiques de votre changement d’adresse pour recevoir les avis fiscaux et les codes internet pour faire votre déclaration de revenus en ligne. Pour le paiement de avis fiscaux: pensez à souscrire au paiement en ligne ou au paiement par prélèvement sur le site internet www.impots.gouv.fr !

Pour le reste… souscrivez au service de la banque postale d’acheminement de votre courrier vers votre nouvelle adresse. Il est possible de le faire en ligne également ici.