A la croisée des chemins

Le blog de notre tour du monde et de notre vie en Guyane

L’insoutenable légèreté de quelques flocons

On les attendait avec impatience, on en a même parfois rêvé dans la moiteur du climat guyanais. Alors que les beaux jours ne vont pas tarder à tirer leur révérence et que nous n’avons pas encore fait le bilan de notre première année post-retour, il est des retrouvailles emblématiques avec la métropole à côté desquelles nous ne pouvons passer à côté. Je veux bien sûr parler de retrouver la neige ! A vrai dire, nous en étions venu à douter de son existence, à parler de celle-ci comme d’un mythe, une légende. D’autant plus que notre fille ne l’ayant jamais vu en vrai, nous faisait part de son scepticisme quant à l’existence d’un tel concept et de par ce fait, nous amenait à douter de la véracité de nos dires. Satané torpeur tropicale qui drape la réalité d’un voile chaud et humide. Quoiqu’il en soit, quand nous avons vu les premiers flocons tomber par la fenêtre un jour de décembre, nous avons rapidement retrouvé la magie des ces instants et avons décrété de manière irrévocable d’ajouter à nos calendriers personnels un nouveau jour férié, celui du jour du premier bonhomme de neige !

coucher de soleil neige

Coucher de soleil sur le Jura enneigé

Devant l’engouement familial provoqué par cette si brève rencontre, et la frustration qui en était née, nous avons insisté et avons passé une semaine dans une toute petite station du Jura, toujours dans l’optique de découvrir notre nouvelle région d’adoption (la Bourgogne Franche-Comté pour ceux qui n’auraient pas suivi). Pas de ski au programme mais juste de la luge, de la randonnée avec et sans raquettes et quelques visites les jours de mauvais temps. D’ailleurs, un jour, il faudra envisager d’écrire des articles sur ce séjour pour le blog, n’est-ce pas ? Mais le crissement de la neige sous les bottes, tandis que les autres sons sont étouffés par le blanc manteau, la neige a perte de vue, et le ciel bleu en arrière-plan ont fini de sceller les retrouvailles. Il faut dire que les paysages du Jura se prêtent à merveille pour des décors de cartes postales.

Une cascade sous la neige

Les cascades du Hérisson

L’année prochaine, nous pousserons peut-être l’expérience plus loin avec pourquoi pas l’apprentissage du ski ou du snowboard. Mais on y va petit à petit. Nous pourrions envisager d’aller cette fois-ci dans les Alpes et de profiter de vacances MMV dans un hôtel club. En lisant d’autres blogs, comme on peut voir ici,on se rend compte que c’est tout à fait abordable. Mais nous avons encore le temps d’y penser, le temps de redevenir impatients…

montagne enneigée

La vue depuis le gite

Et vous, quels sont vos souvenirs de la neige ? Vous avez des conseils pour nos prochaines vacances au ski ?

Laisser un message

Votre courrier électronique ne sera pas publié

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.