A la croisée des chemins

Le blog de notre tour du monde et de notre vie en Guyane

Premiers pas à Barcelone

Nous avons eu plusieurs fois l’occasion de nous rendre à Barcelone, que ce soit pour le travail  ou en tant que touriste mais toujours avec le même plaisir. Que ce soit pour quelques heures ou quelques jours, la capitale catalane est une ville attirante, voire magnétique et déborde d’une énergie régénératrice. Ce fut l’une de nos escales lors de la croisière en Méditerranée que nous avons évoquée dans cet article.  Au coeur de l’actualité politique européenne depuis quelques mois, les catalans s’étant prononcés pour l’indépendance, elle n’en reste pas moins une destination privilégiée pour une fin de semaine revigorante.

Et pour une première visite à Barcelone, comment ne pas emboiter ses pas sur ceux d’un des barcelonais les plus connus du siècle précédent. On ne parle pas ici bien sûr de Lionel Messi, le numéro 10 du FC Barcelone mais de Antoni Gaudí, l’architecte catalan qui a marqué la ville de son empreinte indélébile. Porte-étendard du « Modernisme catalan« , une variante de l’Art Nouveau, Gaudí s’inspire de la nature pour donner naissance à un mouvement moderne, sensé représenter la nouvelle dynamique de la Catalogne de cette époque (fin du XIXème – début du XXème).

eglise en construction

La Sagrada Familia en 1926, à la mort de Gaudi

Commençons donc la visite par le bâtiment le plus emblématique de Barcelone, ou même d’Espagne : le temple expiatoire de la Sainte Famille, plus connu sous le nom de la Sagrada Familia. La construction a commencé en 1882 et continue à l’heure actuelle ! D’ailleurs, les prévisions envisagent la fin du chantier pour 2026, soit pour le centenaire de la mort de Gaudí, ce qui serait un sacré coup marketing il faut bien le dire mais aussi un bel hommage à celui qui dédia la moitié de sa vie à cette oeuvre.

 

Et pour capter toute la richesse et les subtilités de cet édifice, nous ne pouvons que vous conseillez de participer à une visite guidée de Barcelone. En plus de vous apporter des réponses plus fouillées à vos questions et de vous montrer des détails qui passeraient inaperçus au premier coup d’oeil, le guide permet de rendre la visite plus vivante et moins ennuyeuse. Il s’adapte ainsi à vos envies et vos impératifs que ce soit la présence d’enfants ou un temps de visite limité pour vous proposer une visite sur-mesure.  Si vous êtes tentés par l’idée mais que vous n’êtes pas à l’aise en espagnol et encore moins en catalan, vous pouvez faire appel à un guide francophone à Barcelone

Eglise de la Sagrada Familia

La Sagrada familia en 2016 (Source: Wikipedia)

Pour continuer la visite, il faut se rendre au Parc Guëll, du nom du mécène et ami de Gaudí qui lui commanda ce parc. A l’origine ce devait être une cité-jardin sur le modèle de ce qui se faisait en Angleterre mais le coût du projet augmenta tellement que seulement 4 maisons et le parc furent construits. D’ailleurs, c’est dans l’une d’entre elles que Gaudí passa les derniers années de sa vie. En flânant dans le parc, on découvre un charmant point de vue sur Barcelone depuis  la place de la nature  au banc ondulé et pour ensuite découvrir l’animal emblématique du parc: la salamandre.

salamandre multicolore en mosaique

La salamandre qui trône au milieu du parc de Guëll (Source: wikipedia)

Si vous êtes tombés amoureux de l’oeuvre de Gaudí, soyez rassurés car elle ne s’arrête pas qu’à ces deux monuments  et Barcelone regorge d’autres merveilles de l’architecte catalan : le Palais Guëll, la Casa Mila, la Casa Vicens, la Casa Batllo, toutes classées au patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO.

Enfin, comment ne pas terminer la visite de Barcelone sans une flânerie sur les Ramblas, l’avenue préférée des Barcelonais pour aller respirer à son extrémité l’air de la mer ou se perdre dans les vieilles rues du quartier gothique autour de la cathédrale.

Et bien sûr pour vous accompagner dans vos déambulations, rien de mieux avant de partir que de visionner ou re-visionner le film culte d’une génération entière: l’Auberge Espagnole de Cédric Klapisch !

Affiche de l’Auberge Espagnole

Comme livre, on vous conseille d’emporter avec vous Jazz Maynard, une trilogie barcelonnaise une BD de Raule et Roger, un polar noir et violent dont l’histoire se passe dans le quartier d’El Raval.

couverture d'une BD

Couverture du 1er tome de Jazz Maynard

 

Photo By: wikipedia

Laisser un message

Votre courrier électronique ne sera pas publié

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.