A la croisée des chemins

Le blog de notre tour du monde et de notre vie en Guyane

Week-end à Algodoal

Avant de s’enfoncer plus en amont sur le fleuve Amazone, nous avons fait un petit détour par son embouchure, à Algodoal, une destination à 160km de Belém do Para. Sous ses apparences de charmant petit village endormi de pêcheurs, se cache un monstre touristique. Quand vient l’été, ce village de 1200 habitants se transforme en véritable station balnéaire à tel point qu’au mois de juillet, le bac qui relie l’île au continent enregistre 30 000 passagers de plus que d’habitude.

Comme tous les lieux sympas, ce sont les hippies qui les premiers accrochèrent leur hamac sur les plages d’Algodoal mais ils ont depuis laissé leur place à la classe moyenne brésilienne. Toutefois, malgré le succès grandissant, le village a su garder son cachet intact:  le front de mer n’est pas encore bétonné, les rues sont toujours en sable et on se déplace dans le village en charrette, les véhicules y étant interdits. Il faut dire aussi que l’électricité n’est arrivée sur l’île qu’en 2005 (merci Lula!).

La principale attraction est la plage de la Princesse (Praia da Princesa) et ses 19km de sable blanc, face à l’océan Atlantique. On y accède depuis le village en traversant un chenal sur une barque d’un des pêcheurs du village (2Reals par passager) à quasiment n’importe quelle heure du jour et de la nuit. De là, une course en charrette permet de parcourir les premiers kilomètres de la plage les moins intéressants  et d’arriver là où une trentaine de restaurant sur pilotis attend le chaland. On peut aussi louer les services d’un pêcheur  pour faire office de guide, et aller voir les oiseaux dans la mangrove ou au lac de la Princesse (lago da Princesa).

 

Malheureusement pour nous, le mois de février n’est pas exactement le meilleur moment pour y aller. Les commerces, hôtels et restaurant, sont fermés et des trombes de pluie s’abattent sans discontinuer toute la journée, saison des pluies oblige. Ce n’est pas sans nous rappeler notre escale en basse saison à Ko Lanta il y a quelques années de cela. Il est alors difficile d’imaginer à quoi ressemble la vie du village en haute saison mais quand on se promène dans les rues entre deux averses, on remarque rapidement le nombre élevé de panneaux proposant un hébergement.

Comparé à ce que cela doit être en pleine saison, faite de musique et de fureur, la simplicité et l’authenticité du village et de ses habitants nous a tout simplement charmé. Mais nous nous sommes promis de revenir quand il ferait beau temps.

 

Où loger et où manger à Algodoal

Il faut avouer que nous n’avons guère eu le choix en hors-saison et pendant la semaine pour notre hébergement. Mais nous n’avons pas été déçu. Très propre, grande chambre décorée des tableaux du propriétaire bénéficiant de tout le confort moderne (wifi, tv écran plat, mini-bar, climatisation), petit-déjeuner très copieux et pour les chambres qui ont une terrasse: hamac et table. A 2 deux pas de Praia da Princesa.

Seul bémol, l’absence préjudiciable de moustiquaire dans les chambres alors  qu’en saison des pluies, il y avait beaucoup de moustiques.

Le restaurant attenant sert de bonnes pizzas et pâtes. Il y a parfois de petits concerts qui accompagnent votre repas. Super pratique quand tout est fermé dans le village.

NB: l’hôtel est ouvert toute l’année.

Pousada Marhesias – Algodoal

Pousada Marhesias

Rua Bertoldo Costa 47, Algodoal, État du Pará 68712-000, Brésil

Env. 50Eur/chambre/nuit.

Page Facebook

Il y a aussi la possibilité de louer des villas dans le village, mais nous n’avons pas trop d’information sur ce sujet.

Comment se rendre à Algodoal

Depuis Belém do Para, il faut prendre un bus au Terminal Rodoviario. A notre connaissance, une seule compagnie dessert directement Maruda: Princesa Morena. Il faut compter 30Reals par passager et le voyage dure entre 3 et 4h dans un bus confortable et hyper-climatisé. Si vous avez loupé le bus, il existe une autre alternative qui est de prendre un bus – plus fréquent – jusqu’à Castanhal et d’y prendre une correspondance jusqu’à Maruda.

Au mois de février 2017, les horaires étaient les suivants:

Belém -> Maruda
  • 6:00
  • 9:00
  • 12:30
  • 14:30
  • 16:30
  • 19:00 (uniquement le vendredi)

Maruda -> Belém

  • 5:00
  • 7:00
  • 12:00
  • 15:00
  • 17:00 (Dimanche et jour férié)

Depuis l’arrêt de bus, il faut soit marcher (1.5Km), soit prendre un taxi (10/15Reals) jusqu’au débarcadère. Et là, attendre un bateau pour traverser le fleuve (40mn de traversée,  8Reals par personne).

Maruda -> Algodoal

Du lundi au jeudi
  • 9:00
  • 11:00
  • 13:30
  • 15:00
  • 17:00
Vendredi
  • 9:00
  • 10:30
  • 12:30
  • 15:00
  • 17:30
  • 20:30
Samedi et dimanche
  • 9:00
  • 10:30
  • 12:30
  • 15:00
  • 17:30

Algodoal -> Maruda

Du lundi au jeudi
  • 6:00
  • 8:00
  • 10:30
  • 13:30
  • 15:00
Du vendredi au dimanche
  • 6:00
  • 8:00
  • 10:30
  • 13:30
  • 15:00
  • 17:00

Et pour terminer votre trajet, il vous reste 10/20mn de charrettes jusqu’à votre hôtel (10Reals, une liste des prix est affichée dans les carioles).

Pour préparer votre prochain voyage au Brésil, vous pouvez consultez les offres de Voyage-Privé.

NB: les horaires sont indiqués à titre indicatif et étaient valables au mois de février 2017. Si vous passez par Algodoal et que vous remarquez des changements, tenez-nous au courant !

Laisser un message

Votre courrier électronique ne sera pas publié

CommentLuv badge