A la croisée des chemins

Le blog de notre tour du monde et de notre vie en Guyane

Où observer des moutons paresseux à Cayenne

Le sentier du Rorota à Rémire-Montjoly est la balade par excellence où observer des moutons paresseux autour de Cayenne. Il cumule l’intérêt d’offrir de très jolis points de vue sur la mer, ce qui est assez rare dans les balades en forêt ou le couvert boisé obstrue la plupart du temps l’horizon.

vue_rorota_guyane

Panorama depuis le sentier

Contrairement à ce que l’on peut penser au premier abord, le mouton paresseux n’est pas un singe, même s’il en a l’apparence et passe sa vie dans les arbres. Il tient son nom à sa façon très lente de se mouvoir. Il reste aussi la plupart du temps suspendu par les quatre pattes aux branches avec la tête à l’envers, immobile et silencieux, ou bien, enroulé en boule, tant et si bien, que, de loin, on peut le confondre avec les feuilles des arbres. C’est d’ailleurs grâce à une algue verte qui se développe sur sa fourrure que son camouflage est aussi bien réussi.

paresseux_rorota_guyane

juste au-dessus de notre tête!

Nous aurons mis un certain temps à réussir à les apercevoir, pas moins d’un an de balade régulière ! Désormais, nous ne manquons jamais d’en observer à chaque randonnée.

Il faut d’abord repérer leurs arbres de prédilection : le bois canon – qui tient son nom car son tronc est creux et parce qu’il explose quand on le brûle. Ils affectionnent particulièrement leurs feuilles. Puis, il ne faut pas hésiter à s’arrêter un moment, le cou tordu, à détailler chaque millimètre de ces arbres pour que se détache la masse inerte de cet animal.

Parfois, nous avons la chance de le voir se déplacer sur son arbre, et sa lenteur nous étonne toujours autant. Elle est pourtant sa meilleure alliée pour le protéger de ses prédateurs dont l’œil perçant est plus habitué aux choses qui bougent… Les seules fois où on le voit s’activer un peu, c’est lorsqu’on imite le cri de la chouette harpie, son principal prédateur. Sa tête se redresse alors d’un seul coup et on le voit scruter l’horizon, un tantinet fataliste quant à son devenir… Il nous fait alors la démonstration d’une étonnante compétence, celle de pouvoir effectuer des rotations de sa tête sur près de 270 degrés !

paresseux_arbre_guyane

termitière ou paresseux????

Le spectacle le plus attendrissant reste de croiser le mouton-paresseux avec son bébé accroché sur son dos. Il est parfois difficile de les distinguer, tellement, ces deux là semblent fusionnels ! Cette vision est d’autant plus surprenante que les moutons paresseux vivent en solitaire. On ne les croise jamais en groupe. Ainsi, cette union ne durera que 6 mois, passé cette période, le paresseux devra déjà commencer à mener sa vie de solitaire.

Il est très rare de le voir délaisser ses branches, car, incapable de se tenir debout, il doit ramper sur le sol pour se déplacer et c’est à ce moment-là qu’il est le plus vulnérable. Il descend uniquement des arbres pour ses excréments. Beaucoup de personnes indiquent le déplacer quand elles le croisent sur le bord de la route. Mais, il ne faut pas tomber sur un paresseux « unau » à deux doigts (correspondant aux nombres de griffes de ses pattes) qui a la réputation d’être agressif. Ses très longues griffes lui assurent d’ailleurs une prise excellente sur les branches des arbres.

paresseux_zoo_guyane

la solution la plus facile pour en voir un de près: le zoo!

2 Discussions on
“Où observer des moutons paresseux à Cayenne”

Leave A Comment

Your email address will not be published.

CommentLuv badge