A la croisée des chemins

Le blog de notre tour du monde et de notre vie en Guyane

Le nouvel an hmong de Cacao

Les festivités du nouvel an se situent au niveau du carbet collectif

Du 21 au 26 octobre 2015 ont eu lieu les festivités du nouvel an hmong de Cacao. Bien que les hmongs soient catholiques, la nouvelle année intervient un peu plus tôt dans l’année, sans que l’on ait compris pourquoi.

C’est toujours avec autant d’enthousiasme que nous nous rendons dans ce petit village agricole à une heure de route de Cayenne, en pleine forêt amazonienne.

Comme nous avions raté les danses traditionnelles l’année dernière, nous nous sommes décidés à nous y rendre tôt ! A 9 heures, la circulation était encore fluide dans le village et, nous étions parmi les premiers arrivés, hormis ceux qui dormaient sur place.

Pour cet évènement, le centre névralgique du village ne se situe pas au marché, mais à la place du carbet collectif, à côté de la poste et de la gendarmerie. Des restaurants sous tôles ondulés ont été installés tout le long de la place. Ils proposent tous les plats typiques du coin : soupes, porc au caramel, brochettes, etc.

bouiboui_cacao_guyane

Espace de restauration éphémère

D’ailleurs, nous n’aurons pas déambulé longtemps avant de nous arrêter dans ces installations provisoires, boire notre premier jus de fruit frais– originalement disposé dans un verre de bambou – tellement la chaleur est intenable loin des alizés marins

En temps normal, Cacao a toujours un petit air d’Asie, mais lors des festivités du nouvel an, nous sommes résolument transportés dans le continent asiatique !

Quand l’Asie s’invite en Amérique du Sud

Pour l’occasion, tout le monde porte l’habit traditionnel, un costume brodé aux couleurs vives. Toute la population est également présente pour cet évènement phare du village. Ce sont d’ailleurs les seuls jours où les hmong s’accordent un peu de repos dans leurs travaux agricoles. Cette trêve du travail semble bien respectée car il y avait très peu de stands au marché de Cayenne du samedi matin.

Enfin, sous le carbet collectif, les manifestations étaient présentées presque exclusivement en hmong, qui reste rare à entendre quotidiennement, si on ne le parle pas. D’ailleurs, la chaleur étant intenable, nous n’avions pas d’autres options que de rester sous l’ombre bienveillante de ce carbet des fêtes.

habithmongtradi2_cacao_guyane

Très joli costume traditionnel

Après avoir donné la parole, non sans une grande fierté, à un parent américain hmong venu spécialement pour le nouvel an, les animateurs ont cédé leur place à des artistes du Laos invités pour l’occasion. Nous aurons alors écouté avec beaucoup d’intérêt les chants traditionnels hmong, aux tonalités si particulières.

En plus des chants et comme le veut la tradition, un jeu de balles était organisé, au cours duquel les jeunes sont censés rencontrer leurs futurs époux. Aujourd’hui, le jeu semble plus maintenu pour respecter une coutume ancienne que pour son objet premier.

Des concours de pétanque aux danses traditionnelles, le programme des festivités est chargé!

Lassés de la monotonie du geste, nous avons consenti à braver la chaleur pour nous déplacer vers le coin des concours. A notre grand étonnement, les hmongs sont férus de pétanque, comme nous l’avions déjà constaté ailleurs en Asie : en Thaïlande. Un boulodrome très bien entretenu accueille les nombreux joueurs de pétanque qui s’affrontent avec un professionnalisme impressionnant. A côté, c’est le concours de foot qui se déroule avec tout l’entrain que l’on peut donner sous 40 degrés !

De retour sous le carbet, nous prenons place pour l’évènement tant attendu : les danses traditionnelles. Nous n’aurons pas été déçus par l’élégance des danseuses, la beauté de leurs costumes brodés et, surtout, la parfaite harmonie qu’elles dégageaient en groupe. L’extrême pudeur et retenu qui caractérisent les pas de danses donnent également une impression d’ensemble de profonde douceur et de sensibilité intense. Les tous petits ont également été mis à contribution pour une danse vantant les mérites du travail, de la persévérance et de la solidarité du groupe, trois valeurs extrêmement importantes au sein de la communauté hmong.

dansehmong3_cacao_guyane

Démonstration des danses traditionnelles

Nous n’avons pas assisté aux soirées dansantes, mais, l’impression globale de la journée a été plus que positive, et comme toujours, nous nous sentons très bien accueillis dans ce village.

Laisser un message

Votre courrier électronique ne sera pas publié

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.