A la croisée des chemins

Le blog de notre tour du monde et de notre vie en Guyane

Rêves du Mexique

En déménageant en Guyane, nous avions le secret espoir de nous rapprocher d’amis installés au Mexique. A vol d’oiseau, la distance nous paraissait beaucoup moins importante par rapport à Paris. Malheureusement, nous ne le dirons jamais assez, la Guyane est avant tout une enclave européenne sur le continent américain. Il est souvent moins long et plus économique de passer par la métropole pour rayonner dans tout le monde.

Pour leur rendre visite, il nous faudrait affronter un voyage de plus de 25h (contre 10h en partance de Paris) avec de multiples escales dans pleins de pays différents (Suriname, Guyana, Etats-Unis, Brésil, Martinique, parfois Canada ( !) en fonction des vols), avec, cerise sur le gâteau, un billet hors de prix (deux fois plus cher qu’en partant de Paris).

Du coup, à défaut de pouvoir s’y rendre physiquement, nous nous prêtons à l’exercice de rêver cette destination, grâce aux idées de voyage au Mexique de Libre et Nomade et à nos précédents séjours là-bas.

plages_pacifique_mexique

le spectacle des vagues du pacifique

Les plages sauvages du Pacifique

Pour changer de nos plages en milieu urbain, nous adorerions nous promener sur les immenses plages sauvages de la côte Pacifique du Mexique. Les vagues y sont impressionnantes et les surfers l’ont bien compris, car ils s’y rendent du monde entier. Il est tout à fait possible de s’éloigner des spots à « spring break » (comme Acapulco), et se retrouver dans une nature préservée de l’urbanisation du littoral. On recommande particulièrement les plages autour de La Paz, dans l’Etat de « Baja California Sur ».

La fête des morts

L’édition 2014 de la fête des morts de Cayenne nous a donné l’impression d’un avant-goût de ce que pourrait être une fête des morts au Mexique : ses préparatifs, son côté festif et l’intérêt pour la décoration des tombes.

Nous serions curieux d’en expérimenter une au Mexique, dont la réputation dépasse largement celle de Cayenne ! On s’émerveillerait de voir les cimetières illuminés par 1000 bougies, le brouhaha continu des nombreuses familles venant s’y recueillir. Et, pour finir, on s’étonnerait de tous les « produits dérivés » disponibles pour l’évènement, avec, notamment, les fameuses têtes de mort en sucre !

confiserie_jour_des_morts_mexique

la fête des morts du côté des confiseries

La culture précolombienne

Lors des journées européennes du patrimoine 2014 organisées en Guyane, nous avons appris que le climat tropical empêchait les vestiges archéologiques de perdurer. Du coup, nous profiterions d’un séjour au Mexique pour enchaîner les visites de sites archéologiques. L’étendue du Mexique offre, en plus, l’opportunité de découvrir une richesse et une diversité des civilisations précolombiennes, peu commune dans les autres pays d’Amérique latine: mayas, aztèques et olmèques pour les plus connus. Il reste difficile de faire le choix du site à visiter devant la multitude des vestiges que l’Institut national d’anthropologie et d’histoire du Mexique recense dans une cartographie didactique (187 zones archéologiques ouvertes au public !).

La cuisine mexicaine

La cuisine mexicaine est évidemment bien plus riche et variée que les seuls tacos, mais, parce qu’il est impossible d’en déguster des bons dans les restaurants mexicains français, nous nous gaverions de tacos à tous les repas. Nous ferions même le pari de goûter tous les « puestos » (vendeurs de tacos) disséminés un peu partout dans l’espace urbain, et, qui proposent, chacun, leur propre recette de tacos : tacos au poisson, au bœuf, au poulet, « al pastor » (avec du porc cuit style kebab), aux crevettes, « de cabeza » (avec les joues, la langue ou d’autres parties de la tête de l’animal), sans oublier les délicieuses « quesadillas » faîtes avec le fromage typique de Oaxaca (qui s’effiloche et qui fond si bien dans une tortilla…).

puestos_de_tacos_mexique

Un puesto parmi tant d’autres

Les marchés et l’artisanat mexicain

Bien que nous soyons toujours autant conquis par l’ambiance qui règne au marché de Cayenne, nous ne saurons rater l’occasion de flâner dans les marchés traditionnels du Mexique (aussi appelés « tianguis »). Nous y découvrirons des étals à n’en plus finir, parfois, à même le sol, proposant des produits agricoles mais aussi des tissus aux couleurs chatoyantes. Nous prendrons le temps d’observer avec quel soin, la présentation des produits est préparée (souvent en petite colonne). Enfin, nous ne manquerons pas d’admirer la fabrication artisanale des tortillas et avec quelle dextérité la pâte est travaillée.

De multiples variétés de cactus

Parce qu’il nous arrive, parfois, de nous lasser de notre végétation luxuriante, nous serions heureux de déambuler dans la vallée de Tehuacan (Etat de Puebla) connu pour être un site où regorge les cactus. Nous déambulerions alors dans un océan de cactus. Cette plante, presque exclusive du Nouveau Monde, ne finirait pas de nous étonner par ses multiples formes, ses proportions, sa taille parfois à l’égal de l’arbre. Avec un peu de chance, nos pas nous conduiraient à quelques « haciendas » (exploitation agricole) isolées, dont l’architecture est souvent un véritable joyau …

All Stand Up - Todos de Pie - Columnar cacti (Tetecheras - Neobuxbaumia tetezo); área entre Tehuacan y Zapotitlán Salinas, Puebla, Mexico. I guess you could say we really liked this place.

paysage de cactus

L’architecture coloniale

Le passé colonial du Mexique reste omniprésent dans nombre de villes mexicaines. L’architecture coloniale espagnole demeure impressionnante, en particulier, pour les édifices religieux. Ce patrimoine est, très généralement, bien conservé et nous privilégierions un séjour dans les villes coloniales de Queretaro, San Miguel de Allende, Guanajato ou Cuernavaca, qui sont les plus représentatives de cette architecture.

Quel dommage de ne pouvoir y retourner depuis la Guyane !

Laisser un message

Votre courrier électronique ne sera pas publié

CommentLuv badge