A la croisée des chemins

Le blog de notre tour du monde et de notre vie en Guyane

Peut-on continuer à voyager avec un enfant ?

Même s’il est vrai qu’on ne peut plus tout faire…

Par le hasard d’une recherche internet, je suis tombée sur un témoignage intéressant d’une maman voyageuse du blog bravofly sur facebook. Elle y relate son expérience sur « comment voyager avec un enfant ». Cela m’a donné envie de partager mon ressenti sur ce sujet.

Passé les premiers mois d’adaptation à la nouvelle vie de parent, on a vite envie de renouer avec ses anciennes passions, celle de voyager. Mais voilà, il n’est évidemment plus possible de se déplacer comme on le faisait auparavant, ni même d’explorer un site ou une ville de la même façon…

pirogue_guyane

La pirogue avec un bébé: pas de problème!

Je dois reconnaître que la Guyane n’est pas la destination la plus facile avec un enfant en bas-âge, non par le manque d’activités à faire ou de sites à explorer, mais plus par tout ce qu’on ne peut pas faire…

Par exemple, se rendre au Brésil, à Macapa, par voie terrestre depuis Oyapoque via la fameuse BR 156 : il faut compter un trajet de 12h en bus sur une route plutôt cabossée, voire impraticable pendant la saison des pluies.

Nous rêverions aussi de faire le trajet Bélem – Macapa en bateau, pour une durée de 24h et traverser l’Amazone.

Et enfin, le summum, faire la remontée du Maroni depuis Saint-Laurent jusqu’à Maripasoula, avec des sessions de 5h à 6h de pirogue par jour, des passages de saut parfois difficiles, des nuits en carbet au milieu de la forêt, tout cela sur 4 jours de temps…

randonnee_guyane

Des layons en forêt avec un tout-petit, c’est facile!

… voyager avec un enfant offre de nouvelles opportunités !

Mise à part, ces petites (grosses) frustrations, nous démontrons par l’alimentation (presque) régulière de notre blog, qu’il est tout à fait possible de continuer à vadrouiller avec un enfant, même en bas-âge. Il convient juste de s’adapter un petit peu à son rythme pour que le séjour se passe le mieux possible.

C’est finalement quand ils sont tout bébé (et qu’ils ne savent pas encore se déplacer !), qu’il est plus facile de voyager, car, en général, les bébés dorment n’importe où et n’importe comment (la plupart du temps en écharpe de portage). Le choix d’allaiter facilite encore plus la mobilité ! Quand on ne voyage pas en voiture, on est souvent limité par le poids de nos bagages : l’allaitement constitue alors un immense avantage !

Quand l’enfant grandit et qu’il ne dort plus tout le temps, il faut alors adapter son emploi du temps à son rythme. Nous faisons toujours un petit effort sur notre hébergement afin de permettre à notre enfant de faire la sieste en journée : il doit être climatisé ou offrir les conditions d’une bonne ventilation naturelle. La sieste ne constitue pas une entrave à notre emploi du temps, car, depuis la Guyane, nous voyageons exclusivement en zone tropicale, ce qui fait que le temps de la sieste correspond au moment où il fait le plus chaud et où il n’est pas non plus recommandé aux adultes de se balader !

petitavion_guyane

Prendre un coucou avec un bébé, c’est possible!

Côté hébergement, nous privilégions toujours l’offre qui propose une cuisine équipée, ce qui est un vrai plus pour le soir et qui nous permet de nous offrir des soirées tranquilles en couple, en général sur la terrasse d’un bungalow, carbet et/ou hôtel, à profiter du ciel étoilé.

Enfin, nous nous efforçons, dans la mesure du possible, d’adapter notre activité aux centres d’intérêt de notre enfant, ce qui, finalement, nous réserve d’étonnantes, mais agréables, surprises (comme celle de la visite du zoo de Paramaribo, que nous détaillerons dans un prochain article).

Bref, il ne faut pas s’empêcher de voyager avec un enfant !

7 Discussions on
“Peut-on continuer à voyager avec un enfant ?”

Leave A Comment

Your email address will not be published.

CommentLuv badge