A la croisée des chemins

Le blog de notre tour du monde et de notre vie en Guyane

[BD] Paco les mains rouges

xamI6QPqD8jAOD9OfiXZVNhtt9etwWpj-couv-1200

Couverture de la BD

Quand on a vu cet ouvrage sur l’étal « nouveautés » de l’unique librairie digne de ce nom à Cayenne, on a tout d’abord pensé « put*** encore un livre sur le bagne, mais la Guyane c’est quand même pas que ça ».

Il aura fallu la visite des auteurs lors du festival de Bd « Le Carbet des Bulles » 2014, pour que nous nous intéressions à celle-ci. Pour une fois qu’il y avait des dessinateurs en dédicace à Cayenne, il fallait bien honorer leur présence et acheter leur livre! Échanger avec les auteurs sur l’histoire aura fini de nous convaincre sur l’intérêt de sa lecture, et il faut le dire, nous n’avons pas été déçu.

Comme tous les ouvrages sur le bagne, le tableau reste évidemment sombre et très noir sur la condition de l’Homme, sur le monde carcéral, sur la Guyane.

L’univers du bagne nous impressionne toujours autant par sa cruauté, sa sauvagerie, sa brutalité, sa barbarie. Et malgré tout, on ne peut s’empêcher de s’attacher à ces pauvres hères envoyés à perpétuité dans cet enfer que représentait la Guyane d’alors. Et ce, malgré les pires horreurs qu’ils puissent avoir commis -mais ça, ça ne se raconte pas – ou qu’ils allaient commettre sur place, dans l’unique intention de survivre. Nous restons aussi étonnés par l’extraordinaire argot développé par les forçats pour décrire leurs conditions de vie, un lexique riche et détaillé qui pourrait presque faire l’objet d’un dictionnaire!

xamI6QPqD8jAOD9OfiXZVNhtt9etwWpj-page12-1200

Un point de vue original sur comment raconter le bagne

Alors que nous suivons les débuts chaotiques d’un tout nouveau condamné à perpétuité – « Paco les mains rouges », qui est le narrateur du récit – un point de vue plutôt original sur le bagne se dessine – jusqu’à présent plutôt « tabou » : celui des histoires d’amour entre bagnards. Nous découvrons alors que l’amour et la solidarité étaient l’unique bouée de sauvetage pour que ces hommes demeurent « humains ». Contre toute attente, c’est finalement un message d’espoir sur l’Homme que nous apporte cet ouvrage.

Espérons qu’il sera le même dans le tome 2 (date de parution non connue)! 

Leave A Comment

Your email address will not be published.

CommentLuv badge