A la croisée des chemins

Le blog de notre tour du monde et de notre vie en Guyane

Les concours de chant de picolette

La picolette, un animal de compagnie comme un autre

Depuis que nous sommes arrivés en Guyane, nous avons toujours montré beaucoup de curiosité à l’égard de cette passion partagée par de nombreux guyanais : le chant des picolettes. Le tableau ne manque pas d’étonner : imaginez un grand, gros et baraqué gaillard, qui vous fait frissonner de peur, ne se séparant jamais de sa jolie petite cage qui enferme une minuscule créature, frêle et fragile, portant le nom de picolette (espèce d’oiseau chanteur que l’on retrouve en Guyane Française).

Maripasoula-ConcoursPicolette-30mai-225x300

Le soir ou le week-end, comme on irait promener son chien, les oiseaux sont de sortie. La cage calée à ses pieds dans son scooter, ou accrochée à son guidon de vélo, ou tout simplement à portée de main pour les piétons, peu importe le moyen de transport, l’oiseau sera toujours de la partie. Un petit brin de soleil, et la cage se retrouve sur le capot de la voiture ou suspendue aux poutres d’un carbet ou posée à même le sol. L’oiseau n’est jamais loin de son propriétaire, en mode détente.

Ce dernier n’hésite pas à montrer ses crocs pour défendre son chétif animal de compagnie, et même si le prédateur n’est qu’un petit enfant juste curieux de regarder l’oiseau : « si tu lui fais peur, il ne pourra plus chanter après ! ».

Nous nous étions toujours demandé pourquoi ce petit oiseau faisait l’objet de tant de convoitise et d’adoration parmi les guyanais, qui n’hésitent pas à passer des heures devant un champ d’herbes hautes dans l’espoir de capturer ces minuscules piafs ou à investir beaucoup d’argent pour son équipement (alimentation, cage, etc.).

IMG_20141207_103554

Deux picolettes!

C’est que les picolettes sont réputés pour leur chant extraordinaire et, que de fait, ils sont des oiseaux à concours d’une grande valeur pécuniaire !

Ce dada est tellement répandu en Guyane que les ornithologues le prennent pour responsable de la relative disparition de cet oiseau dans le littoral guyanais.

Le concours de chant de picolette, une compétition des plus sérieuses

Un dimanche de décembre, la Région Guyane hébergeait un concours de chant de picolettes, nous avons donc sauté sur l’occasion pour enfin découvrir l’ambiance de ce hobby. En effet, jusqu’à présent, nous n’avions jamais osé nous aventurer dans les quartiers où les adeptes du chant de picolette se rassemblent.

Ce qui nous a frappé de prime abord : il s’agit d’un univers exclusivement masculin. Point de place pour sa tendre, lors de ces concours, les « mecs » se retrouvent entre eux. Le code vestimentaire est aussi très régenté : grosse montre au poignet, chaîne en or avec la carte de la Guyane au cou et la gourmette. Bref, une allure de gros caïd !

IMG_20141207_103353

Un artisan en pleine fabrication de cage à picolette

Pour donner un semblant d’intérêt général à cet évènement très intimiste, la Région a tout de même dédié un espace, au milieu de la manifestation, aux métiers associés à ce très singulier passe-temps : les fabricants artisanaux des cages à oiseaux. Elles sont aussi importantes que le volatile en lui-même ! Il y avait également des conseils sur l’alimentation des oiseaux ou comment stimuler au mieux les prouesses vocales de ces drôles d’animaux de compagnie.

Le concours se déroule dans un brouhaha permanent ce qui, pour les novices que nous sommes, perturbe totalement pour écouter le doux chant de ces fameuses picolettes. A vrai dire, nous n’avons perçu aucun son qui ait pu à ce point enchanter nos oreilles…

Plusieurs « duels » se déroulent en même temps, les oiseaux sont disposés en face à face. Pendant six minutes, ils devront démontrer leur talent devant un arbitre qui comptabilise le nombre de cri. Celui qui en fait le plus, remporte la manche.

IMG_20141207_101435

Deux picolettes s’affrontent en un duel de chant endiablé!

Les propriétaires des oiseaux semblent extrêmement tendus et il ne faut pas grand-chose pour qu’une dispute éclate avec l’arbitre, dont la responsabilité est aussi importante que lors des matchs de foot des coupes du monde… Les observateurs sont positionnés à bonne distance des oiseaux pour ne pas perturber leur prestation.

Le concours peut durer plusieurs heures, mais, à vrai dire, la curiosité à vite fait place à l’ennui devant le manque « d’action » d’une telle compétition…

 

 

1 Discussion sur “Les concours de chant de picolette”

Laisser un message

Votre courrier électronique ne sera pas publié

CommentLuv badge