A la croisée des chemins

Le blog de notre tour du monde et de notre vie en Guyane

[BD] L’Or, tome 1- Issaias

couv_or_issaias_hdNous inaugurons la nouvelle rubrique Bande Dessinée avec le premier tome d’une série qui en comptera 6 : l’ Or de Frédéric Bihel & Stéphane Piatzszek aux éditions Futuropolis. Chaque tome suit les aventures d’un personnage, le premier est dédié à Issaïas ou le colibri, un jeune brésilien qui débarque avec son oncle à Maripa-soula pour se faire engager comme chercheur d’or.

Pour remettre dans le contexte, Maripa-soula  est un village qui connait une croissance démographique exponentielle depuis quelques années et que l’on peut donc qualifier maintenant de ville. Elle se trouve à 300Km à vol d’oiseau de Cayenne, au milieu de la jungle sur les bords du cours supérieur du Maroni et seulement accessible par pirogue depuis Saint Laurent  ou par avion. Elle est peuplée principalement de Boni (descendants des noirs marrons) mais puisque c’est la seule ville au milieu de la foret, c’est un carrefour pour les amérindiens, les surinamiens (qui vivent sur la rive d’en face) et les brésiliens. Mais nous aurons l’occasion d’en reparler plus longuement une prochaine fois.

La réalité qu’Issaïas et son oncle y découvrent est bien loin de ce à quoi ils s’attendaient et nous offre une plongée bien sombre dans le monde des orpailleurs illégaux.

Tout ce qu’ils peuvent faire, c’est te courir après , et un gendarme français, ça galope moins vite qu’une balle de flic brésilien.

planche2_or_issaiasL’histoire se déroule dans les années 2000 mais les conditions qui y sont décrites doivent encore perdurer de nos jours. Travail dans l’eau toute la journée, papiers confisqués, paye aléatoire, gardes armés. Les esclaves modernes au service de l’appétit d’or de certains. Tous les jours, un hélicoptère emporte la récolte de la journée. Les couleurs de Frédéric Bihel, très proches de l’aquarelle, collent parfaitement à la moiteur de la jungle amazonienne et à l’ambiance de Far West qui règne dans la forêt.

Ici l’or est aux Bonis et beaucoup de ceux qui l’ont oublié pourrissent dans la forêt. Mon problème, c’est que je suis le Gran Man de ce village et chaque nuit, les esprits de la forêt m’engueulent à cause de tous ces morts…

La tension est omniprésente, les brésiliens sont exploités par les Bonis, des milices privées font respecter l’ordre au fusil mitrailleur tandis que les camps sont attaqués par des bandits sans foi ni loi. Les mains des contrevenants se balancent dans des bocaux  accrochés au plafond de l’unique épicerie du village. Ici on ne paye pas ses achats en francs mais en gramme d’or, la balance trône sur le comptoir. On découvre ainsi un petit coin de France, une zone de non-droit, où la République a un « peu » de mal à s’exprimer. L’or est dans la tête de tous les protagonistes et dirigent leurs actions. Et on comprend mieux les efforts de l’office du tourisme pour promouvoir la destination.

Avec un tel titre pour la série, on l’aura compris mais le vrai personnage est bien L’Or et la soif de l’or. On attend avec impatience les autres tomes qui apporteront sans doute un autre éclairage à cette vaine quête et qui ont des noms évocateurs ‘Michel ou le tamanoir’, ‘Lilo ou le puma’…

Leave A Comment

Your email address will not be published.

CommentLuv badge