A la croisée des chemins

Le blog de notre tour du monde et de notre vie en Guyane

[Hors-série] Un week-end à Venise

Un tour en Gondole

Un tour de Gondole à Venise.

Nos occupations pendant les vacances de La Toussaint ne nous conduiront pas à partager un nouveau voyage, mais plutôt une ancienne destination que notre nostalgie du voyage nous a fait redécouvrir, en fouinant dans nos archives photos: Venise !

Même si c’est une destination très classique, elle n’en demeure pas moins incroyable et inoubliable. Pour mes 30 ans, Guillaume m’avait préparé un week-end surprise à Venise, idéal pour une escapade de courte durée.

Peu de trains partent de la Gare de Bercy, et j’étais loin de m’imaginer vers quelle contrée nous nous rendions… Certes, il y a bien l’Orient-Express mais c’eut été une option trop onéreuse pour un week-end. Au mieux je m’attendais donc à un week-end dégustation dans les caves de Bourgogne, au pire à des randonnées dans les volcans d’Auvergne… A ma grande surprise, je découvris l’existence du train qui relie Venise à Paris en une nuit. Quoi de plus simple pour relier l’Italie? J’eus à peine le temps de rêver ce week-end que nous étions déjà arrivés! Se réveiller au petit matin alors que le train file à travers la lagune, qu’au loin apparaissent les prémices de la ville endormie et débarquer à la gare de Venise Santa Lucia, porte d’entrée de la Sérénissime font partie des joies du voyage en train.

Le Grand Canal - Venise

Vue du Grand Canal

Ce qui frappe quand on arrive à Venise et c’est une lapalissade que de le dire, est l’omniprésence de l’eau. Nous y étions préparés, mais comme toujours, il faut le voir pour le croire! Induits en erreur par toutes ces villes qui revendiquent le titre honorifique de Venise de quelque chose (à ce propos voir la liste – impressionnante – sur la page wikipédia de Venise) parce qu’elles possèdent un canal, nul ne peut s’attendre à ce qu’est réellement la cité des Doges. Impossible de marcher 5 minutes sans croiser un canal, la ville est un entrelacs de canal et ruelles piétonnes sinueuses. Un véritable labyrinthe s’offre aux flâneurs où il est facile de se perdre, où les rues trop souvent mènent à des impasses, où l’on repasse 5 fois au même endroit sans s’en apercevoir. Les  habitants de Venise, quant à eux, semblent être habitués à vivre sur l’eau. Les canaux de la ville remplacent les routes et autoroutes et les voitures sont ici des zodiacs ou des bateaux à moteur. C’est sur l’eau que la vie quotidienne s’écoule: approvisionnement, ramassage des poubelles, transports publics etc… Il ne manque plus que les marchés flottants que nous avons pu voir en Thaïlande.

Les rues de Venise

Les rues de Venise


Observer les palais vénitiens depuis le grand canal est d’ailleurs une bonne activité pour se reposer des déambulations dans les ruelles de la Ville. Les choix de transport sont divers et variés: bateau-taxi, bateau-bus, gondole… Tout dépend de sa bourse! Pour les routards, nous conseillons l’option économique : les bateaux-bus ou vaporetto vous promènent sur toute la longueur du Grand Canal, passant sous le pont du Rialto. Pour les irréductibles fauchés qui veulent tout de même faire un tour de gondole, des gondoles “publiques” servent à traverser le Grand Canal dans sa largeur. On y reste debout et le jeu est de garder l’équilibre pendant que le “chauffeur” de l’engin évite tant bien que mal la circulation infernale du Grand Canal. L’expérience mérite d’être vécue!

Les pigeons de la place Saint-Marc

Les pigeons de la place Saint-Marc

La place Saint-Marc est évidemment le cœur touristique de la Ville.  Mais que l’on se rassure, il est aussi très facile de s’échapper de la foule (mais pas des pigeons), en allant se perdre dans les multiples ruelles de Venise. Le calme qui y règne dénote avec l’excitation du centre-ville. Dans certains coins, on croirait la ville inhabitée, tellement il est rare d’y croiser du monde. On y découvre alors l’envers du décor de la ville-musée, une petite ville de province endormie dans un passé glorieux, qui lutte pour ne pas s’embourber dans la vase. L’opulence de la culture du centre jure alors avec la sobriété des autres quartiers.

Alors que j’espérais une demande en mariage tout le week-end, Guillaume avait plutôt envisagé ce séjour comme une répétition générale de ce qui allait nous attendre pendant notre tour du monde: train de nuit, promenade toute la journée par monts et par vaux sous la pluie ou en plein cagnard… Qu’importe: partout autour de moi, j’ai tout de même pu respirer “L’Amour”…

Les masques du Carnaval de Venise

Les masques pour le Carnaval

Note pratique:

Pour organiser votre séjour, nous vous invitons à faire un tour sur le site de Holidaycheck pour trouver votre hôtel.

Pour le transport, le site Seat61, référence mondiale du voyage en train nous apprend que la ligne que nous avons utilisée n’existe plus ! Elle a été remplacé par une nouvelle liaison Thello issue du partenariat de Trenitalia et de Veolia. Thello d’ici le mois de Décembre doit aussi lancer un train de nuit Paris-Rome. Avis aux amateurs !

16 Discussions on
“[Hors-série] Un week-end à Venise”

Leave A Comment

Your email address will not be published.

CommentLuv badge