A la croisée des chemins

Le blog de notre tour du monde et de notre vie en Guyane

Le mah-jong est-il fini?

Chantier

Un chantier

Durant nos nombreuses heures de voyage en train, nous n’avons eu de cesse de nous étonner du nombre de grues que nous avons pu voir le long de la voie ferrée. Dans des coins qui avaient tout l’air d’être des coins perdus, il n’était pas rare de voir sortir de terre quelques tours d’habitation, comme des champignons. Jamais nous n’avions ressenti autant la fièvre constructrice et le domaine du bâtiment chinois doit être l’un des plus dynamiques au monde.

On comprend dès lors l’intérêt de mettre à jour les guides de voyage

Dans les villes c’en est de même : des quartiers entiers sont rasés pour faire place à de nouveaux gratte-ciels. D’ailleurs, il est plutôt cocasse de se promener en Chine avec un guide de voyage qui date d’il y a quelques années: aucune des cartes des villes n’est à jour ! Il nous est arrivé de nous retrouver sur des chantiers de construction en lieu et place du sympathique quartier typique qu’on nous promettait. D’autres fois, le quartier a déjà eu le temps d’être reconstruit, le marché déplacé et les rues n’existent plus. On comprend dès lors l’intérêt de mettre à jour de tel guide.

Hutong

Un vieux quartier

Généralement, ce sont les vieux quartiers  qui font les frais d’un tel remodelage urbain. Il faut dire que pour s’être promené dans quelques uns, ils sont à la limite de la salubrité, humide et ne possédant pas de toilettes. Pourtant ce sont eux sur lequel notre imaginaire a forgé son image de la Chine. Une image un peu vieillotte puisque ces quartiers sont en passe de disparaitre, et il nous faudra donc à nous autres touristes mettre à jour nos images d’Epinal. En même temps, la santé des habitants passe avant tout, mais quid des compensations reçues pour les expulsés? Nous doutons que les loyers dans les gratte-ciels soient du même acabit que ceux payés dans ces vieux quartiers.

Vendeurdecaille

Vendeur de cailles à Shanghai

Le gouvernement a inventé le concept du « vieux neuf »

Pour répondre aux attentes des touristes en quête d’authentique, le gouvernement a trouvé une solution avec le concept de « vieux neuf ». On rase tout (comme d’habitude, ça, ça ne change pas) mais au lieu de construire des tours, on reconstruit le quartier à l’ancienne mode (maisons basses, rues étroites…). Pour le moment, les pierres brillent encore trop pour qu’on s’y laisse prendre mais quand le temps aura posé sa patine alors la distinction sera plus difficile. il ne faut pas manquer d’ajouter quelques (un euphémisme) boutiques et de promouvoir le quartier comme un ancien quartier rénové. Tout de suite, un petit air de Disneyland avec ses décors en carton-pâte. Malheureusement, l’âme du quartier tel un animal blessé a pris la fuite. Il n’y a plus de petits vieux qui jouent au mah-jong l’après-midi, fini le linge qui sèche sur des mâts de bambou. Les marchés de quartier disparaissent aussi pour être parqués dans des halles beaucoup plus aseptisées. Que va devenir le petit vendeur de caille de Shanghai qui les déplumait vivantes sur sa mobylette? Finalement, le même mouvement pour chasser le populeux du centre des villes prend place dans le monde, seuls les moyens varient mais la fin reste la même.

Jeuchinois

Jeu Chinois

Que va devenir le mah-jong?

A PingYao, la ville historique classée au patrimoine mondial de l’humanité est devenue un musée: passé les deux rues commerçantes, il n’y a pas âme qui vive. Il ne reste plus que des bicoques en attente d’être détruites pour devenir des musées, les habitants eux ont fuit ailleurs. Dans quelques années, toute la ville aura été reconstruite « comme » au XIXème siècle et sera devenu un gigantesque centre commercial. A Pékin, il nous a fallu de la persévérance pour trouver un hutong (vieux quartier traditionnel) digne de ce nom. Pendant des heures nous avons marché dans des quartiers vides, seulement traversés par des doubles ou triples voies. La Chine d’aujourd’hui est celle du règne de la voiture et des immeubles à perte de vue. Dans les années à venir, que va devenir le mah-jong qui se joue dans la rue avec les voisins?

2 Discussions on
“Le mah-jong est-il fini?”

Leave A Comment

Your email address will not be published.

CommentLuv badge