A la croisée des chemins

Le blog de notre tour du monde et de notre vie en Guyane

Dans les parcs

Mah-jong

Partie de mah-jong (dominos)

Mieux qu’une maison de retraite, les parcs chinois sont le lieu de rencontre de tout le troisième âge chinois. Quand les logements se font trop exigües pour recevoir les amis, le salut passe donc par ces lieux publics. Tôt le matin ou dans l’après-midi, ils fourmillent donc d’une activité débordante et variée. A défaut de retrouver le spectacle de la rue, on y découvre des scénettes de vie et les joies retrouvées de l’agora public. Tour à tour, lieu de rencontre, de discussion, d’amitié, de partage ou de compétition, ce n’est pas seulement le garant  d’une vie saine et complète pour ceux qui profitent d’une retraite bien méritée mais aussi un créateur de lien social.

Le parc artistique

Répétition d'opéra

Répétition d'opéra

Au détour d’un bosquet, d’un buisson, il n’est rare d’entendre s’élever quelque part un chant ou une mélodie. Commence alors une chasse au trésor pour retrouver l’artiste. Le parc urbain devient ainsi un grand studio d’enregistrement où l’on peut s’en donner à cœur-joie sans avoir peur de déranger ses voisins. Que ce soit le chant individuel, l’opéra épique ou encore les chants révolutionnaires, les jardins résonnent de notes mélodieuses qui invitent à s’arrêter sur un banc pour écouter ces artistes. La musique tient aussi un rôle important, là aussi soit en individuel ou collectivement.  il y a alors un petit air de fête de la musique quotidienne improvisée qui flotte dans l’air. On organise alors un bœuf avec les copains dans le kiosque à l’ombre des remparts ou sous le préau du bâtiment de l’amitié chino-russe. Et il est agréable de déambuler en promeneur au son de cette musique qui nous est inconnue, on est alors entrainé dans la valse  des danseurs. Tango, danse avec éventail ou chapeau, valses, il y en a pour tous les goûts.

Le parc tripot

Partie de ping-pong

Partie de ping-pong

Dans les zones ombragées sous les grands arbres qui en été doivent prodigués une fraicheur salvatrice, l’ambiance est plus celle d’un tripot: on joue aux cartes en fumant clope sur clope, celles-ci collées aux coins des lèvres indétrônables ne faisant plus qu’un avec son fumeur, prolongement naturel de celui-ci. Des yuans changent de main à chaque partie, on joue toujours pour un petit quelque chose, histoire de pimenter l’enjeu. Alors forcément parfois et même souvent, on s’engueule mais on n’en vient jamais aux mains. La tension est cependant palpable, on prend le jeu très au sérieux. D’autres joueurs bougent de gros galets dans un jeu qui rappellent les échecs, ou encore abattent leurs dominos dans le fameux jeu de Mah-jong. La concentration est à son maximum, les regards ne se détachent pas de la table de jeu et derrière les joueurs, les éternels commentateurs présents partout dans le monde donnent leurs conseils, houspillent ou se moquent.

Le parc sportif

Exercice d'étirements

Exercice d'étirements

Loin de cette « débauche », la grande majorité des chinois qui fréquente le parc est la population composée des sportifs. Les appareils de remise en forme mis à disposition gratuitement doivent avoir un taux d’utilisation proche de 100% car il est rare d’en voir un non-utilisé. Vélo, marcheurs et autres objets de torture fonctionnent à plein régime. Les uns se massent, s’étirent, font des tractions, des pompes tandis que les autres musclent leur hanche ou entrainent leurs réflexes. il y aussi les tables de ping-pong et si d’aucuns se renvoient mollement la balle d’autres s’en mettent plein la gueule, sans pitié, à faire rougir de plaisir Jean-Philippe Gatien. Le dernier jeu à la mode est une sorte de football/badminton. La balle, faite de plumes avec un embout doit être renvoyer à ses partenaires avec le pied ou la tête sans qu’elle touche le sol. Si en plus, on peut y ajouter une figure artistique alors c’est le pompon!  Il y a aussi  les solitaires qui préfèrent pratiquer à part le tai chi chuan , le kung-fu, la marche à reculons ou encore le frottement contre un arbre. Mais surtout, le parc est bien le lieu par excellence pour le papotage. Réunis sur un banc ou autour d’une machine, les langues se délient et les ragots s’échangent.

Une sortie au parc est aussi l’occasion de sortir son oiseau de sa cage enfin de lui faire prendre l’air à lui aussi. Enfin pour les plus chanceux, ça se passe un peu à l’écart du parc au niveau du jardin d’enfant puisqu’ils sont assignés à la garde de leur petit-enfant, le petit empereur ou princesse, le fameux enfant unique. Pour eux, ce sera gazouillis toute l’après-midi.

Formidable lieu de vie, les parcs chinois sont un véritable exutoire pour des personnes qui ont passées leur vie à travailler sans vraiment connaitre le mot vacances. Ils leur permettent de ré-apprendre à vivre sans le travail et à envisager une retraite des plus sereines.

15 Discussions on
“Dans les parcs”

Leave A Comment

Your email address will not be published.

CommentLuv badge