Travailler dans une ferme bio: le wwoofing

Un site internet permet de partir à la découverte de fermes bio à travers le monde: pour vos prochaines vacances, essayez le wwoofing !
Nous avons porté notre choix sur l’Inde, la cotisation est de 40USD (30Eur) pour un couple. Les offres de fermes (plus d’une centaine) nous ont été envoyées rapidement par email sous forme d’un fichier Word. Il y a plus pratique pour effectuer des recherches et ce fut un poil laborieux. Chaque fiche comporte le nom et l’adresse de la ferme, une description de la ferme et des cultures, du travail demandé, du logement etc etc… Elles sont remplies avec plus ou moins de rigueur. Lors des contacts préliminaires avec la ferme, il vaut cependant mieux demander confirmation de tous ces détails et notamment le type de travail à effectuer, les horaires, le logement, les coûts cachés (participation à la nourriture?) etc etc…

Le match Wwoof / HelpX

Il est difficile de ne pas faire de comparaison entre ces deux réseaux, d’autant plus qu’on a un peu de mal à distinguer les spécificités de chacun si ce n’est sur des points de fonctionnement. La principale différence vient du fait que le réseau HelpX ne se limite pas seulement à des fermes bio mais à tout le monde. D’ailleurs soit dit au passage, la plupart des fermes bio font souvent partie des deux listings!
D’un point de vue de l’interface, HelpX propose un service beaucoup plus dans l’air du temps: les offres sont consultables en ligne, une seule cotisation pour avoir accès à toutes les annonces à travers le monde, possibilité de lire/laisser des commentaires sur l’hôte/helper. Ce dernier point nous semble particulièrement important et nous regrettons son absence sur le site du Wwoof. Car au moment de faire son choix, il faut faire confiance à un inconnu (et cela est vrai autant pour l’hôte que pour le wwoofer) et rien ne garantit de ne pas tomber sur un esclavagiste qui a trouvé de la main d’oeuvre pas chère, sur un laxiste éhonté qui ne vous apprendra rien sur la culture bio ou sur un gîte chez l’habitant déguisé.
L’existence depuis plus d’une quarantaine d’années du Wwoof assure du sérieux de cette organisation, et chaque expérience sera tout de même l’opportunité de découvrir une relation non-marchande parmi des autochtones qui enrichira grandement le voyage (que l’on soit fan du bio ou non).

Sur Internet:

- Wwoof International: http://www.wwoof.org
- Wwoof France: http://www.wwoof.fr/
- Wwoof India: http://www.wwoofindia.org/
Et vous, avez-vous déjà expérimenté le wwoofing? Connaissez-vous ces réseaux de mise en relation?

Pour continuer la lecture: