A la croisée des chemins

Le blog de notre tour du monde et de notre vie en Guyane

Etre curieux comme un indien

fan1-ld

Des admirateurs

Il est un trait de caractère indien qu’on est amené tôt ou tard à retrouver lors d’un voyage dans ce pays: la curiosité ! Nous qui sommes habitués à ignorer notre prochain dans les lieux publics, il nous faut un certain temps pour nous adapter à cette intrusion dans notre (petite) sphère privée. Si l’on pensait penser inaperçu dans un pays de plus d’un milliard d’habitants, il vaut mieux prendre en compte qu’une telle densité de population mène  plutôt à apprendre à vivre avec son prochain.

La sphère privée n’existe pas

Ainsi, il faudra s’habituer à ce qu’un Indien vienne s’interposer entre vous et le vendeur de fruits pour prodiguer ses conseils ou s’arrête sur le quai de du métro pour écouter votre conversation avec d’autres personnes, en glissant la tête entre les interlocuteurs. Ce n’est pas que la conversation était la plus intéressante du monde mais la sensation d’être épié, un peu comme quand quelqu’un lit pardessus votre épaule. D’autant plus que dans la rue, il n’est pas rare d’avoir à affronter le regard d’hommes qui vous scrutent sans aucun sans gêne. Plusieurs fois, il nous est arrivé d’avoir peur de causer des accidents de la route lorsque les conducteurs se retournaient sur notre passage.

fan2-ld

Beaucoup d'admirateurs...

“ Nous, on est à l’école en journée et le soir, les touristes sont à l’hôtel!”.

Pour demander un renseignement, cette curiosité s’exprime aussi. Ainsi lorsque vous cherchez la poste et que vous montrez la lettre fautive car vous ne parlez pas un mot d’hindi pour vous faire comprendre, votre interlocuteur vous l’arrache des mains pour passer 5 minutes à la déchiffrer et finalement vous indiquer la direction opposée. La première fois que vous demandez, vous vous faites avoir mais les fois suivantes, vous vous accrochez fortement à l’enveloppe au point d’avoir peur de la déchirer. Dans le train, le rideau de la couchette ne sert à rien, inutile de vouloir se ménager un peu d’intimité: il ne repoussera pas les intrusions ! Les plus discrets jetteront un coup d’oeil furtif par l’entrebâillement tandis que les plus hardis n’hésiteront à le tirer pour mieux voir qui se cache à l’intérieur. En sortant de cette retraite, il ne faudra pas longtemps avant de crouler sous une avalanche de questions. Chaque passager qui passera à ce moment là se sentira libre de se joindre à la conversation et c’est une véritable conférence de presse que vous mènerez alors. Mais comme l’a si bien dit Raquesh, 12 ans : “ Nous, on est à l’école en journée et le soir, les touristes sont à l’hôtel!”. Rencontre dès lors impossible qui par le hasard du train a pu se matérialiser. D’ailleurs quand on voyage en couple, la question qui revient le plus souvent: ‘”Est-ce que c’est un mariage d’amour?”. Dans un pays où les mariages arrangés représentent la norme, les mariages d’amour font un peu office de chimère, qu’on ne voit qu’à la télévision.

fan3-ld

... de Claire !

l’Inde permets d’avoir ses petits moments de célébrité

Tant d’égards pour notre modeste personne nous feraient presque tourner la tête. D’autant plus lorsqu’on se rend compte d’être doté de super pouvoir. Ce n’est certes pas le plus utile mais au moins il fonctionne: celui de remplir les salles d’attentes ou les magasins vides. Pour peu que l’on vous remarque attendre, et ce sera alors un véritable défilé qui s’organisera pour venir voir les étrangers. Film sans parole. Une tête se glisse par l’entrebâillement, zyeute puis s’en va, un autre rentre, fait semblant de venir chercher quelque chose… Peut-être que ce super-pouvoir fait de vous une star, en tout cas l’Inde permets d’avoir ses petits moments de célébrité. Ou comment comprendre que ça ne doit pas être facile tous les jours d’être une star. Car vous ne pourrez plus vous rendre dans un lieu public (musée, site archéologique, voire restaurant) sans avoir à prendre la pose pour vos fans! Car on hésitera pas à vous solliciter pour vous immortaliser avec la petite dernière de la famille ou avec la meilleure copine du collège.S’agit-il d’une “vengeance” pour toutes les photos d’indiens prises par des voyageurs ou bien la collection d’images d’occidentaux est-elle en vogue en Inde? Peut-être s’échangent-ils nos photos à la manière de cartes pokémon? “Tiens j’en ai un avec un horrible pull orange, je te l’échange contre celle au drôle de chapeau.” Le mystère reste entier. Quoiqu’il en soit, il y a UN piège à éviter: les classes d’élèves en sortie scolaire ! Car si vous avez le malheur d’accepter pour l’un, il faudra faire de même avec TOUS les autres et les classes indiennes sont énormes ! Peut-on réellement enseigner à autant d’élèves? D’autant qu’il ne faut pas compter sur les professeurs pour refreiner les ardeurs de leurs élèves puisqu’ils seront les premiers à poser avec vous ! On n’ose imaginer le nombre de photos de nous qui doivent être maintenant sur facebook.

Voila, une des nombreuses si ce n’est une des plus amusantes différences culturelles qui émailleront un voyage en Inde.

Et vous, en voyageant, avez-vous rencontré des situations où la curiosité de votre interlocuteur vous a mise mal à l’aise?

4 Discussions on
“Etre curieux comme un indien”

Leave A Comment

Your email address will not be published.

CommentLuv badge