A la croisée des chemins

Le blog de notre tour du monde et de notre vie en Guyane

Le syncrétisme dans le Nord-Ouest argentin

Sikuri-Ld

Procession religieuse à Humahuaca

A notre arrivée à Humahuca en Argentine, le dimanche 8 mai 2011, nos pas ont été guidés par le son de tambours et de flutes de pan et nous ont ainsi conduit par hasard à la dévotion de la vierge de Copacabana de Cuchacillo. Après avoir interrogé quelques personnes, nous avons appris que cette vierge serait apparue dans la montagne de Cuchacillo, il y a quelques années déjà.

Depuis, tous les ans, des pèlerins randonneurs partent chercher la vierge dans la montagne à 7 heures de marche de Humahuaca. Ils la redescendent de la montagne en procession et à fort renfort de tambours et flutes de pan! Certains pèlerins très motivés montent dès le vendredi et font la fête tout le week-end pour célébrer la fête de la Vierge.

Nous les découvrons à leur retour avec tout leur équipement de campeurs: sacs à dos, matelas, etc. très dynamiques à jouer de la flute de pan et du tambour. Il y a une dizaine de groupes de musique qui se suivent et comme chacun a son propre air, cela donne au cortège d’ensemble une cacophonie incroyable!

La vierge reste 15 jours dans l’église de Humahuaca avant d’être de nouveau transférée dans sa montagne. Dans la vidéo qui suit, vous verrez d’autres vierges qui l’accompagnent car elles lui rendent visite (comme la vierge de Punto Corral de Tilcara).

C’est à l’occasion de ce pèlerinage que nous avons, pour la première fois, pu observer la fusion entre la culture religieuse des “conquistadors” espagnols et la culture antérieure des amérindiens, phénomène désigné par l’expression “syncrétisme religieux”. Traditionnellement, il est visible dans la peinture religieuse (paysages andins, anges avec des ailes des oiseaux des forets tropicales, nourriture typique de l’Amérique du Sud pour représenter le dernier repas de Jésus comme le maïs et les fruits tropicaux) ou dans les façades des églises coloniales (géométrie pré-hispaniques, visage d’amérindiens, etc.).

Dans le cas d’espèce, il s’agit d’une fête populaire et le syncrétisme se traduit par l’utilisation de références de la culture andine dans un culte donné à la Vierge-Marie : par exemple, la musique typique des Andes avec l’instrument emblématique qu’est la flute de pan, l’utilisation des plumes des forets tropicales d’Amérique du Sud dans les costumes, les danses, etc. Également, dans les cultures pré-hispaniques, les montagnes étaient des lieux sacrés dans lesquelles de nombreux cultes étaient réalisés (cf le musée de Salta), le fait que la Vierge soit apparue dans une montagne peut donc être un lien direct avec les croyances antérieures à la religion catholique.

Nous vous laissons le soin de tirer vos propres conclusions en visionnant le film ci-dessous! Dans le cadre de notre séjour en Bolivie et au Pérou, nous vous ferons découvrir d’autres exemples de syncrétisme.

Pelerinage de la vierge de Copacabana from Claire et Guillaume on Vimeo.

 

 

 

1 Discussion sur “Le syncrétisme dans le Nord-Ouest argentin”

Laisser un message

Votre courrier électronique ne sera pas publié

CommentLuv badge