A la croisée des chemins

Le blog de notre tour du monde et de notre vie en Guyane

San Miguel de Tucuman (version française)

IMG_7020-LD

Casa Historica de la Independencia, Tucuman

L’Ecole Argentine de Paris est une école complémentaire en espagnol, pour des enfants bilingues français-espagnol déjà scolarisés dans les écoles françaises. Elle répond à l’objectif d’apprendre aux enfants binationaux l’histoire, la géographie, la littérature et la culture argentine et latino-américaine, afin de compléter leur assimilation de ce territoire familial. C’est pourquoi nous devons nous astreindre à écrire en espagnol! Il y aura donc deux versions pour chaque article intéressant cette école: version originale (français) et version espagnole!

La ville de Tucuman tient une place importante dans l’histoire argentine. C’est en effet ici que fut déclaré le 9 juillet 1816 l’indépendance des provinces unies d’Amérique du Sud.

Une visite du musée de la “Casa Historica de la independencia” s’imposait donc !

Depuis le XVIème siècle, les espagnols régnaient en maitre sur toute l’Amérique du Sud (sauf l’actuel Brésil), sous la forme d’un régime monarchique. Les représentants de la couronne espagnole en Amérique du Sud avaient établi leurs quartiers dans le Nord, au Pérou (appelé à l’époque “l’Alto-Pérou”), au plus près des mines d’argent et d’or, ce qui explique que les batailles pour l’indépendance se déroulèrent dans le Nord-Ouest du pays.

Les guerres napoléoniennes ont eu impact jusque dans le Nouveau Monde

En 1806 et 1807, la tentative d’invasion du Rio de la Plata par les Anglais, repoussée par les argentins eux-mêmes et non pas par l’armée espagnole, fit prendre conscience du pouvoir déclinant de la métropole. Vint ensuite l’invasion de l’Espagne par Napoléon. Ces deux évènements menèrent les argentins à renier le pouvoir espagnol et à prêter allégeance à Fernand VII, le frère de Napoléon. C’est la première date de la révolution argentine: le 25 mai 1810.

IMG_7304-LD

Le patio de la Casa

Le 24 septembre 1812, lors de la bataille de Tucuman, Belgrano refoule les armées espagnoles vers le Nord et le processus de construction de la nation argentine peut dès lors commencer.

C’est ainsi qu’à partir du 24 mars 1816, les représentants des 29 provinces unies d’Amérique du Sud, qui incluaient alors la Bolivie, se réunirent à Tucuman pour déclarer l’indépendance et écrire une constitution qui devait décrire l’organisation politique et administrative du pays. L’indépendance sera ainsi officiellement déclarée le 9 juillet 1816!

La carte politique de l’époque faisait de Tucuman le centre de l’Argentine

A l’époque, Tucuman ne comptait que 5 000 âmes mais bénéficie d’une position stratégique: elle se situe sur la route commerciale entre les mines d’argent de Potosi (Bolivie) et Buenos Aires, le port qui exporte cette marchandise vers le Vieux Continent. De plus, le Sud de l’actuelle Argentine (dont la Patagonie) ne fait pas encore partie du pays mais sont encore des territoires indiens, ce qui fait de Tucuman le centre des provinces unies.

Malheureusement cette déclaration solennelle ne clôt pas pour autant la question de l’organisation politique et administrative de ces provinces! La stabilisation politique n’interviendra qu’en 1853.

IMG_7277-LD

Plaque commémorative

Ainsi, vous savez maintenant pourquoi le 25 mai et le 9 juillet sont des jours fériés en Argentine!