A la croisée des chemins

Le blog de notre tour du monde et de notre vie en Guyane

Les oubliés des guides: Zarate

IMG_6788-LD

Siège du club Atletico Parana

Nous inaugurons ici une nouvelle rubrique: les lieux oubliés par les guides touristiques ! Rendons donc justice à ces oubliés qu’un auteur subjectif a détourné des voies du tourisme moderne avec notre premier invité: la paisible ville de Zárate en Argentine. Nous avons eu l’occasion de la visiter lors de notre dernière escale en cargo. Nous pourrions la décrire ainsi: charmante petite bourgade de province à 60Km au nord de Buenos Aires, sur les bords de la rivière Paraná.

100 000 Habitants / Altitude: 27m

Histoire

La ville a bénéficié à la fin du XIXème siècle  du développement ferroviaire argentin pour devenir un important centre industriel. Malheureusement dans les années 50, la pression s’inverse et, sa rivale et voisine, Campana lui vole son statut de ville industrielle. S’ensuivent les années de déprime urbaine des villes au riche passé industriel. Deux réalités s’entremêlent et s’affrontent donc dans la ville, comme si celle-ci hésitait à se décider vers laquelle se pencher, entre les ruines de la richesse d’antan et le renouveau économique des dernières années. De nouvelles usines (Toyota, une centrale nucléaire, papèterie…) se sont implantées pour conjurer le mauvais sort. Le port sert de terminal automobile au port de Buenos Aires et le pont international qui permet de relier l’Uruguay ou le Brésil replace Zarate au centre d’un important carrefour commercial.

Le parking du port de Zarate

Toutefois, il faut reconnaitre à Zarate, que c’est clairement la ville qu’il vous faut, après un mois de voyage en cargo: douce et paisible, elle vous permet de vous réhabiliter (et réhabituer) en toute quiétude à la vie à terre.

Orientation

Il est assez facile de se repérer puisque la ville a été construite selon un plan quadrillé, les rues y sont donc, soit perpendiculaires, soit parallèles. Au centre, la place Mitre, principale place de la ville.

Commerce

Vous trouverez votre bonheur dans la rue Justa Lima de Atucha (librairie, téléphonie mobile, hifi-vidéo, vêtements etc…) qui part de la place Mitre.

Office du tourisme

Sur la Costanera (berge de la rivière), ouvert du lundi au samedi.

Argent

Pratique, HSBC s’est installé  aux abords de la place Mitre et dispose un guichet automatique acceptant les cartes de crédit étrangères.

A voir

La place Mitre

Centre névralgique de la ville, cette charmante petite place devrait concourir pour le prix de la place au plus grand nombre de statues/bustes de personnalités au mètre carré. Comptez deux heures pour faire le tour de toutes les statues.

IMG_6786-LD

La Place Mitre

La Costanera

Le lieu de pique-nique par excellence des Zaratenos ! Sur les berges du Rio Parana, la municipalité a entrepris de mettre en valeur la côte en en faisant une promenade dominicale. La tâche semblait pourtant ardue car les berges restent le domaine privilégié des industries. C’est ainsi que les argentins font leur barbecue (les célèbres “asados”) et pêchent entre la papèterie encore en service et les ruines des anciennes usines. Nul besoin d’emporter avec soi son matériel puisque vous trouverez  sur place des vendeurs de cannes à pêche.

IMG_6766-LD

La Costanera vue depuis le cargo

Le pont international

Se trouve à l’extrémité de la Costanera, outre son architecture, c’est l’endroit idéal pour pêcher dans le Rio Parana à l’ombre !

IMG_6789-LD

Le pont de Zarate

Où se loger

Une ville de 100 000 habitants doit avoir des hôtels, on ne les a pas cherché !

Où se restaurer

L’artère vitale de la ville, la rue commerçante qui devient piétonne les week-ends regorge de restaurants et de bars pour tous les goûts.

Où prendre un verre et sortir

Idem

Depuis/vers

La gare routière doit vous permettre de rallier les principales villes environnantes.

En cargo, il suffit de sortir du port et de prendre à gauche  en longeant la piste cyclable. Ensuite, c’est facile, c’est tout droit (Rue Dr Felix Pagola) pendant une grosse demi-heure pour arriver sur la place Mitre. Par contre, de nuit,  il est conseillé de rentrer en taxi car le quartier traversé de jour s’avère être dangereux (enfin c’est ce qui se dit!).

Comment circuler

A pied, c’est très bien.

Se documenter sur internet

Wikipedia

le portail de la ville

le site de la mairie

un site d’information


Agrandir le plan

1 Discussion on “Les oubliés des guides: Zarate”

Leave A Comment

Your email address will not be published.

CommentLuv badge