A la croisée des chemins

Le blog de notre tour du monde et de notre vie en Guyane

Dormir chez l’habitant: le couchsurfing

Le logo du Couchsurfing

Une façon originale d’aller à la rencontre des autres: dormir sur leur canapé!

Le couchsurfing est un réseau en ligne d’hospitalité par l’hébergement. L’idée générale est de mettre en contact des voyageurs  et  des personnes ayant une place à offrir sur leur canapé (« couch » en anglais).  Pour cela, il suffit de créer un compte en répondant à quelques questions basiques pour se décrire (ses centres d’intérêt, sa philosophie de vie, ses goûts musicaux, littéraires, etc.) et notamment pour donner envie que l’on vienne dormir chez vous ou que l’on vous héberge. Au total, plusieurs millions de personnes à travers le monde font confiance à ce réseau!

Pour ne rien enlever au charme, tout est absolument  gratuit, que ce soit l’inscription ou le fait d’être hébergé par un couchsurfer, qui repose sur la confiance mutuelle. Il existe un système de notation plutôt basique pour noter votre expérience  en tant qu’hébergé ou hébergeur (3 niveaux: positive, neutre,  et négative) et vous pouvez aussi laisser un commentaire sur le profil du couchsurfer afin de le recommander aux autres. Si ce système ne bannit pas complètement les abus, il permet déjà de faire un premier tri.

Une utilisation très facile, même pour les non geek

Concrètement, après s’être inscrit:

En tant que voyageur, il suffit d’envoyer des « couchrequest » auprès de différents hôtes dans vos villes de passage. Pensez à envoyer plusieurs messages pour chaque arrêt et s’y prendre au minimum 15 jours en avance. La petite astuce est de consulter les profils d’hôtes qui apparaissent dans les dernières pages de recherche, ils sont souvent moins sollicités et vous répondront plus facilement.

En tant qu’hôte, vous pouvez accepter ou refuser en fonction de vos disponibilités et des informations / recommandations que vous avez pu lire en parcourant le profil du voyageur. Ou tout simplement, vous n’avez pas envie ou un mauvais feeling. Il n’existe pas de règles strictes en couchsurfing: vous êtes libres de refuser autant de fois que vous le souhaitez, vous pouvez demander autant d’hébergements que vous en avez besoin, vous pouvez préparer à manger à vos hôtes ou à vos invités, leur ramener un cadeau, etc…

Outre son aspect économique, l’intérêt du couchsurfing est la rencontre cosmopolite, l’échange interculturel, et tout simplement le partage.

Une expérience de partage et d’échanges toujours enrichissante

Ces moments furtifs, ces instants futiles, que certains qualifieraient de superficiels, donnent réellement sens à la notion de « communauté d’êtres humains ». Ces quelques moments de partage nous ont à chaque fois apparu comme étant du « bonheur volé » où l’on ne sait pas vraiment si le courant passera bien, s’il n’y aura pas des silences gênés, pour que, finalement, on ne voit pas le temps passer, les discussions badines ou profondes aillent bon train et la bonne humeur, totalement au rendez-vous!

Notre expérience se limite aujourd’hui à la position d’hôtes. Nous avons accueilli quelques couples de voyageurs chez nous, dans notre grand studio parisien. Nous avons ouvert notre porte et offert le couvert à ces voyageurs. Les conversations ont toujours été enrichissantes, la plupart du temps ouvertes sur le voyage mais également composées de réflexion sur notre société de consommations, l’histoire politique des pays de nos voyageurs, les inégalités Nord-Sud, etc..

Nous avons accueilli des gens curieux de découvrir et d’apprendre sur la France, sur Paris. Nous avons parfois eu quelques peines à répondre à toutes les questions en rapport aux clichés sur les français ou sur la France (pourquoi Paris est la ville des amoureux? pourquoi les commerçants sont-ils désagréables? pourquoi la Tour Eiffel est-elle si connue?), mais ces questions nous font réfléchir aussi sur nos modes de pensées et de vie qui ne nous « étonnent » plus.

Vous allez vraiment adorer!

Site internet: http://www.couchsurfing.org

9 Discussions sur
“Dormir chez l’habitant: le couchsurfing”

Laisser un message

Votre courrier électronique ne sera pas publié

CommentLuv badge